"Le risque, c’est d'être dépassé par ma machine. Il va falloir que j'anticipe énormément". Cette phrase (*) du navigateur Yann Guichard devrait faire réfléchir plus d’un dirigeant à propos de ce qui est en train de devenir un sujet de plus en plus crucial pour les entreprises : la gestion des données. Plus précisément celles dites "sensibles" au sens de la CNIL : certaines données personnelles (**).
 
La suite sur Le Cercle Les Echos