Primary tabs

En France, la propagation rapide du COVID-19 a forcé le gouvernement à déclarer l’état d’urgence sanitaire, qui devrait se poursuivre au moins jusqu’au 24 juillet 2020. En raison du volume de cas et de ses impacts majeurs sur la capacité des hôpitaux, des ordres de confinement ont été donnés à la population à compter du 17 mars. Depuis le 11 mai, dans la mesure où la situation en matière de santé le permet, certaines réouvertures ont progressivement commencé, conformément au plan du Premier ministre présenté le 28 avril 2020.

En France, les Agences régionales de santé (ARS) sont responsables de la gestion régionale du système de santé national. Elles offrent tous les niveaux de ressources en matière de soins, y compris des traitements de niveau 1, afin de déployer la stratégie sanitaire nationale définie par le ministère de la Santé. Les ARS sont responsables de la santé publique, des soins et des services sociaux et adaptent les politiques nationales à leurs caractéristiques régionales.

Lorsque le plan du Premier ministre a été présenté, les agences régionales de santé ont dû mettre en place et opérationnaliser leurs efforts dans les trois domaines suivants :

  1. Déploiement d’une stratégie de dépistage et de traçabilité des contacts et de mesures d’isolement pour les personnes infectées
  2. Gouvernance du système, en particulier la coordination globale des intervenants internes et externes, tels que les préfectures, les assureurs privés, les fonctionnaires élus et l’ensemble des professionnels de santé 
  3. Mise à disposition d’outils et de support pour accélérer le déploiement des équipes dans les territoires afin de soutenir le dépistage, la traçabilité et les mesures d’isolement

Elaborer une stratégie et mettre en place des mesures rapidement et efficacement

En région Bourgogne-Franche-Comté, l’ARS compte près de 450 employés et huit établissements afin de répondre le plus étroitement possible aux besoins de la population. Xavier Boulanger, secrétaire général de l’ARS, connaissait l’expertise de CGI Business Consulting dans le domaine de la santé et sa capacité  à intervenir de manière agile et rapide pour ses clients. Ces experts connaissent très bien les relations complexes au sein de l’écosystème de santé français et des environnements locaux, grâce au modèle opérationnel axé sur la proximité avec le client de CGI.

Le secrétaire général a invité CGI pour discuter de la manière dont elle pourrait les aider à mener à bien leur stratégie et leur plan. Grâce à notre approche et notre solide équipe d’experts située à proximité du client, il nous a été demandé de lancer le chantier avec l’ARS le 1er mai. L’équipe de CGI a travaillé en étroite collaboration avec le client afin d’élaborer une stratégie pour le 11 mai (en seulement 10 jours) et de fournir des services stratégiques et de support pour mettre en œuvre les mesures clés, y compris proposer des directives quant aux outils appropriés. Ainsi, CGI aide l’ARS à déployer une solution appelée SORMAS (système de surveillance, de gestion des interventions et d’analyse en cas d’épidémie), un système mobile open source pour les procédures de contrôle de la maladie et de gestion des cas, en plus de la surveillance et du dépistage précoce.

À mesure que les équipes déploient des plans d’action et des outils pour remplir leur mission actuelle à court terme, elles anticipent l’émergence des prochaines étapes, lesquelles consistent à rebondir et à se réinventer.

Répondre. Rebondir. Réinventer.

Vous pouvez compter sur nous pour vous offrir des solutions pratiques, créées de concert avec nos clients, pour relever des défis complexes. Nos experts locaux dans plus de 400 bureaux, ainsi que nos ressources mondiales, vous aident à répondre à des exigences sans précédent, à rebondir au bon rythme et à réinventer des façons de travailler adaptées aux nouvelles réalités. Nous sommes engagés à vous soutenir, ainsi que les communautés où nous vivons et travaillons. Visitez cgi.com/3R pour en apprendre davantage.