Primary tabs

Nokia crée une technologie permettant de connecter le monde. L’entreprise se tourne vers les réseaux 5G et de nouvelles occasions en nuage

Après avoir cessé la production de téléphones, Nokia s’est donné comme mission de devenir le plus important fournisseur de matériel, logiciels et services de réseau. Sa principale clientèle est composée d’opérateurs de télécommunications et de fournisseurs de services de communications qui se préparent à l’émergence des réseaux 5G, et en grande partie d’importantes entreprises.

« Des connexions plus rapides et efficaces révolutionnent les façons de vivre, de travailler et de communiquer des gens, affirme Yilmaz Karayilan, responsable des services d’ingénierie et de nuage de Nokia (NESC). L’utilisation croissante de capteurs partout dans le monde en est un exemple. Pour en profiter, nous devons élaborer un réseau de solutions qui permettent d’amener l’intelligence là où les données sont générées. »

En plus d’investir dans les réseaux, Nokia a aussi grandement investi dans la technologie en nuage – d’abord pour son propre usage, et ensuite pour l’offrir comme un nouveau service.

Le nuage privé NESC fait partie des plus importants au monde

NESC est une solution de nuage privée que Nokia a développée pendant plusieurs années et qui peut être utilisée par les opérateurs de télécommunications et les entreprises comme plateforme d’infrastructure service sur site.

« Nous travaillons sur cette solution depuis maintenant huit ans, et elle a grandement été utilisée à l’interne. Comme nous repoussons continuellement les limites du nuage, l’architecture de la solution NESC évolue elle aussi. C’est le moment idéal pour nous d’offrir NESC à nos clients », explique M. Karayilan.

Selon lui, l’utilisation élevée de NESC ne fait pas concurrence à des géants du marché du nuage tel qu’Azure et AWS, puisqu’il s’agit d’un nuage privé sur site. L’ampleur de NESC fait de la solution l’un des plus importants nuages privés d’entreprise au monde conçue au moyen d’OpenStack.

Les services en nuage locaux tels que NESC offrent aux clients les avantages d’une conformité juridique simplifiée (p. ex. la confidentialité des données), la disponibilité assurée des ressources ainsi qu’une sécurité avancée. Le transfert des données de millions d’utilisateurs finaux vers un nuage public conforme aux lois et règlements d’un autre pays serait compliqué d’un point de vue juridique. De plus, plusieurs organisations se questionnent toujours quant au niveau de maturité des nuages publics.

« Tout le monde veut utiliser le nuage puisque ses services sont indépendants de la taille d’une entreprise ou du secteur au sein duquel elle exerce ses activités. Toutefois, la transition vers le nuage nécessite une solide analyse de rentabilité, et demande de vous assurer d’exercer vos activités dans le nuage de façon sécuritaire », ajoute M. Karayilan.

La stratégie en nuage doit être réaliste

Même s’il ne s’agit pas d’une nouvelle technologie, M. Karayilan affirme que l’utilisation optimale du nuage est loin d’être achevée.

« Au départ, les applications sur site fonctionnaient sur le nuage en tout temps. En utilisant le nuage public, vous le payez selon cette formule. La plupart des entreprises ne possèdent pas les compétences nécessaires pour développer des applications conçues pour le nuage », explique M. Karayilan.

De plus, les entreprises qui utilisent des systèmes de plus de 10 ans utilisent également ces systèmes en parallèle. Leur transfert rapide vers le nuage public peut coûter cher si vous ne savez pas comment vous y prendre. Cette situation est totalement différente pour des entreprises telles que Netflix et Supercell qui sont nées à l’ère du nuage et qui ne fournissent qu’un seul service.

Selon M. Karayilan, les services en nuage hybrides qui ont fait surface il y a quelques années consistent en une évolution positive. Ceci a permis aux entreprises d’organiser différents environnements et systèmes en des ensembles de services gérables, qu’utilise également Nokia. Il est essentiel de s’assurer que le service choisi répond aux besoins de l’entreprise et qu’il est mis en œuvre d’une façon contrôlée.

« Les plus vieilles entreprises ont du mal à choisir entre le nuage ou l’exercice de leurs activités de manière locale. Elles sont réticentes à investir pour transférer de plus vieux systèmes vers le nuage. Une entreprise se doit donc d’aborder une solution en nuage réaliste. Ce qui est important, ce n’est pas le nuage en tant que tel, mais plutôt de s’assurer que tout fonctionne comme prévu », résume M. Karayilan.

Services en nuage de CGI et Nokia

Avant son lancement, le service NESC consistait en un projet de transformation infonuagique assisté par les services d’accélération en nuage de CGI.

« Il y avait plusieurs facteurs dans ce projet de transformation en nuage, y compris plusieurs centres de traitement des données sur plusieurs continents, les technologies infonuagiques utilisées ainsi qu’un échéancier serré, affirme Timo Pellikka, responsable des services d’accélération en nuage chez CGI en Finlande. Une collaboration et une communication efficaces entre toutes les parties prenantes étaient essentielles pour réussir. La compréhension des technologies en nuage et des exigences des différentes applications d’affaires étaient également des éléments importants. »

Les services d’accélération en nuage procurent aux clients les meilleures technologies et les meilleurs modèles opérationnels conçus par une équipe d’experts expérimentés. On assure ainsi une transformation contrôlée, une maintenance optimale et le développement futur. Apprenez-en davantage sur les solutions et services en nuage de CGI.

« L’envergure et le niveau des demandes de Nokia exigent que tout se déroule sans surprise. Grâce à CGI, ce projet a été réalisé en un temps record, sans interruption inattendue. Nous avons réussi à réaliser un important changement technologique de façon contrôlée. De plus, la transformation en nuage ouvre la voie pour de nouveaux services », ajoute M. Karayilan.