Les low techs se focalisent sur des besoins de première nécessité : accès à l’eau, à l’alimentation, à l’énergie. Elles sont créées de façon à limiter l’impact écologique, économiques grâce à une conception locale et peu coûteuse. Les low techs nous proposent des solutions personnalisées et aisément duplicables.

Pour Guénolé Conrad, Ingénieur en Énergie Renouvelable et membre du Low-tech Lab la low tech est un ensemble de systèmes utiles, accessibles et durables. « Utiles car ils répondent à un besoin de base (accès à l’eau, à l’énergie, à l'alimentation...). Accessibles à la fois économiquement et techniquement. Durables car fabriqués au maximum avec des matériaux recyclés et respectueux de l’environnement ». L’objectif de la low tech c’est proposer des solutions technologiques locales et peu coûteuses pour répondre à des besoins primaires.

Empreinte écologique du tout numérique

On dit « low » tech pour définir des créations technologiques qui ne capitalisent pas sur de l’ultra-innovant. Ces dernières ont en effet une forte empreinte écologique. « En 2019, le secteur du numérique a une empreinte carbone globale supérieure au secteur de l’aviation civile », rappelle ainsi Fabrice Rigolot, Directeur Qualité & RSE chez CGI.

Lire la suite de cet article sur : https://www.ladn.eu

En savoir plus sur notre politique RSE

Publier un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Politique de modération des commentaires sur le blog CGI