Finis les rayons vides ou mal achalandés au supermarché, les articles manquants en fin de journée, le temps d'attente en caisse ou les achats que l'on scanne soi-même. Belive.ai dessine dès aujourd'hui les supermarchés de demain.

Tremble, Amazon Go. Aurélien Escartin ne cache pas ses ambitions – "disrupter le retail et la supply chain". Ni cette conviction : "d’ici 3 ans, l’IA sera autant présente dans la grande distribution que l’est aujourd'hui un CRM en entreprise". Le CEO de Belive.ai, jeune pousse en forte croissance, espère placer son entreprise au cœur de cette révolution, et s'appuie pour cela sur quatre solutions maison.

"On souhaite faciliter la vie des clients comme le quotidien des employés des supermarchés. Aujourd'hui, qu'est-ce ce qui les fatigue ? Un article qui n'est plus en rayon, ou au mauvais endroit, avec des employés qui ne savent pas où trouver les produits manquants".

Belive.ai a donc développé liveshop.ai, une solution de rayon augmenté qui aide les distributeurs à piloter leurs magasins pour un coût minime, en monitorant en temps réel les ruptures de stocks et la conformité des rayons (étiquettes / prix / rangement / implantation). Belive.ai s'appuie pour cela sur "des réseaux de neurones et sur la véritable Intelligence Artificielle - celle qui apprend seule et rapidement". Concrètement, des caméras déployées en rayon (tous les trois mètres) capturent les images des produits ; les clichés sont ensuite stockés et analysés dans le Cloud, grâce à des réseaux de neurones "state of the art" qui reconnaissent chacun des articles et s'assurent qu'ils sont, ou non, bien présents à leur emplacement ; les employés des magasins reçoivent alors, sur leurs tablettes, smartphones ou encore sur un écran en réserve, des directives pour les aider dans leur réassort, avec indication des produits mal rangés ou en rupture de stocks.

Heat-map et pilotage marketing

"Finies les heures perdues par des dizaines d'employés qui parcourent les rayons en prenant des notes ! Notre solution améliore l’expérience des collaborateurs et leur permet d’avoir plus de temps pour des tâches à haute valeur ajoutée, comme renseigner ou accompagner un client. Pour ces derniers, cela signifie aussi un réel gain de temps et des personnes plus disponibles pour les aider".

Liveshop.ai améliore aussi le pilotage marketing et commercial : la solution génère des zones de chaleur sur le comportement des clients en rayon, pour réaliser du A/B testing d’implantation ou s'assurer du bon déroulement d'une campagne de promotion.

"C'est la différence entre nos solutions et les autres ; nos concurrents ne proposent qu'une autopsie, nous un diagnostic : vous pouvez intervenir, vous pouvez vous améliorer et corriger une gondole qui sous-performe", assure Aurélien Escartin avec son habituel franc-parler.

La start-up propose aussi sa toute dernière solution, liveroll.ai, un panier intelligent qui aide aussi les clients en scannant et reconnaissant automatiquement leurs achats. Une technologie reprise dans livefood.ai, "le restaurant optimisé par l’IA", où des bornes intelligentes scannent et reconnaissent automatiquement le contenu des plateaux-repas lors du passage en caisse. "On facilite la vie de ceux qui veulent aller vite et libère du temps pour les autres, puisque l'employé de caisse peut du coup faire plus de service ou passer du temps à discuter avec les clients qui le souhaitent."

APIs ouvertes et CGI en partenaire

Belive AI - exemple avec CGI

Toutes ces innovations sont basées sur des APIs ouvertes, facilement intégrables à des ERP, et déployées grâce à CGI avec "une approche systémique garantie". Les solutions sont donc apprenantes (pour intégrer les nouveaux produits grâce à des algorithmes de Deep Learning), mutualisables et scalables. Autant de garanties et d'innovations qui ont séduit le marché en quelques mois à peine.

"Lors de la Paris Retail Week 2018, quand j’ai constaté le nombre important de personnes intéressées par notre stand et la qualité des échanges, je me suis dit que oui, nous tenions quelque chose", se rappelle Aurélien Escartin avec émotion. L'occasion aussi de roder son discours : "c'est simple : grâce à nous, vous pouvez réduire vos coûts et augmenter vos marges de manière radicale. Tout en augmentant vos ventes : un produit mal placé, c'est 30% de ventes en moins. Un produit manquant, c'est 100% de ventes envolées !".

20 fois plus de collaborateurs dans 3 ans !

Depuis la grand-messe du retail, tout est allé très vite. Premier client, premier rayon augmenté, premier déploiement international - "depuis un an, on enchaine les premières !" La confirmation d'une intuition et d’une vocation, pour cet ancien directeur de CGI épanoui dans son nouveau rôle de chef d'entreprise. "J’adore l’entreprenariat ! Avec Belive.ai, il a fallu construire tout un écosystème, une communauté autour d’une idée. C'est une belle aventure qui se vit collectivement… J'aime transmettre ma vision et mon ambition. J'ai maintenant l'impression de me réaliser pleinement".

Cet amateur de défi, qui s'était initié seul à l'IA, au point de bidouiller un placard intelligent dans sa propre cuisine, peut désormais s'attaquer à un nouveau challenge : assurer la croissance de son entreprise. Belive.ai compte aujourd'hui sept collaborateurs, et devrait en compter 160 d'ici trois ans. Une ambition affirmée, avec un partenaire de choix : "CGI me pousse aussi à documenter et développer mes APIs, à croitre plus vite, plus fort, à aller aussi à l'international. Être accompagné et challengé par des interlocuteurs de haut niveau, c'est vraiment précieux".

Publier un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Politique de modération des commentaires sur le blog CGI