Primary tabs

Ensuite, il faut modéliser des scénarios de demande en fonction des contraintes de votre réseau d'approvisionnement. Car le coronavirus remet aussi en question de nombreux paramètres du côté de l'offre. Les délais de livraison sont un élément essentiel pour déterminer les points de commande et maintenir la satisfaction des clients. Ils reposent également sur des moyennes issues du passé. Comme le virus déplace la demande des canaux de vente traditionnels vers l’e-commerce, la prévision de la demande doit contribuer à modéliser le niveau granulaire où le mix des canaux comment à produire un effet.

La collaboration au cœur de la démarche

Les centres de distribution utilisent des flux d'emballage distincts pour la préparation des colis des clients qui commandent en ligne et pour celle des palettes qui servent à réapprovisionner leurs magasins. Ceux-ci s'appuient sur différentes infrastructures avec des niveaux de productivité distincts. Les retailers ont bataillé pour garder le rythme car les ventes e-commerce ont doublé en un mois, une tendance qui devrait rester forte. Sans visibilité sur les contraintes qui affectent ces flux, les centres de distribution pourront sembler être en capacité de répondre totalement à la demande alors même que la gestion de l’emballage les empêchera de répondre à la demande générée par le e-commerce. Le résultat : une dichotomie considérable entre ce qui est prévu et ce qui est exécuté.

La collaboration est essentielle pour relever rapidement ces défis. Offrir aux équipes opérationnelles de la visibilité sur les changements attendus dans le mix produit/canal doit leur permettre de confirmer leur capacité à délivrer. Il en va de même pour les logisticiens qui ont mis en place des plans opérationnels similaires à ceux utilisés en période de pics de charge. La planification intégrée en période de crise ressemble finalement à une war room où la coordination entre les services internes de l’entreprise et ses partenaires externes est essentielle pour piloter le processus de décision.  

Etre flexible pour atteindre les objectifs

La planification de scénarios ne se limite pas à la demande. Vous pouvez au contraire décider du niveau de demande à satisfaire. C’est d’autant plus pertinent que la vision financière est intégrée au processus de planification. Les industriels qui tournent au ralenti peuvent utiliser des scénarios pour à la fois modéliser leur retour à une activité normale et la demande à privilégier. Une entreprise qui souhaite gagner des parts de marché peut ainsi donner la priorité à la maximisation des revenus et au fait de répondre le plus possible à la demande. En ayant en tête les liquidités nécessaires pour investir dans un scénario agressif et le risque associé en termes de temps pour que cet investissement soit rentabilisé, la direction financière peut décider d’orienter l'organisation dans une direction différente. Un processus efficace de planification intégrée favorise ces discussions et accélère le processus de prise de décision autour d'une version unique de la réalité, axée sur les données.

Les scénarios de demande nous ont donné un aperçu du compromis nécessaire à trouver entre opportunités et risques, tandis que les scénarios de contrainte complètent ce panorama avec un compromis à trouver entre service et coût. En fin de compte, la planification des scénarios fait évoluer les organisations d’un modèle entièrement axé sur les forecasts et le budget vers un modèle axé sur l’atteinte des objectifs. Modéliser l'impact des décisions sur le résultat net dans un processus de planification de supply chain agile permettra à votre organisation d’atteindre les objectifs plutôt qu’essayer en permanence de s’adapter à des prévisions de vente et de budgets erronés.

Explorer de nouvelles possibilités pour créer plus de valeur

Le contexte actuel est une période propice pour apporter des améliorations à ses processus de planification. Une analyse de rentabilité qui se matérialise dans les crises que nous connaissons aujourd’hui continuera à guider les entreprises alors qu’elles font face à l’incertitude et au rythme rapide des changements et ce dans n’importe quel contexte et condition économiques. Avec un processus efficace en place, de nouvelles possibilités peuvent être explorées pour créer plus de valeur ajoutée. Il y aura toujours de la place pour intégrer davantage de données et automatiser les processus. Les jumeaux numériques fournissent une modélisation en temps réel des contraintes à des niveaux granulaires. Le big data et les algorithmes d’IA augmentent la capacité d'intégrer des sources de données externes qui ont un impact sur votre entreprise.

Les tours de contrôle coordonnent les échanges d'informations en temps réel entre partenaires. Cela contribue à améliorer la précision et la rapidité du processus de création de scénarios, ce qui permet de consacrer plus de temps à les générer et à comprendre les compromis à mettre en œuvre. À long terme, ces simulations permettront d’avoir une compréhension plus holistique de la supply chain et offriront la capacité de faire face aux évolutions constantes de l'environnement business.

A propos de l'expert

Peter Taylor

Peter Taylor

Manager au sein du Centre d’Excellence dédié à la transformation digitale de la Supply Chain chez CGI

Peter Taylor est manager au sein du Centre d’Excellence Mondiale de CGI dédié à la transformation digitale de la Supply Chain. Son périmètre d’expertise tourne au tour de la planification de la Supply Chain end-to-end et l’optimisation des processus à travers des divers fonctions (Commercial, ...

Publier un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Politique de modération des commentaires sur le blog CGI