Dataiku a été créée autour d'un objectif :  "utiliser l'IA pour aider les entreprises à améliorer 100% de leurs process au bénéfice de 100% de leurs employés". La start-up se donne les moyens de ses ambitions et connait un succès fulgurant.

Certaines entreprises font régulièrement la Une de l’actualité. Dataiku est de celles-là. Mi-mars, le spécialiste de la data science dévoilait un partenariat avec Deloitte, pour "transformer les métiers du conseil et aider les grandes entreprises à passer à l’IA". Trois mois plus tôt, la start-up finalisait un tour de table de série C de 101 millions de dollars. Une levée de fonds record, la cinquième déjà en… moins de 6 ans.

"On vit une belle période, ou plutôt une continuation des belles périodes de l'entreprise", se réjouit Romain Fouache, Chief Operating Officer de Dataiku. La raison de ce succès tient dans sa solution, Dataiku DSS (pour "Data Science Studio"). Une plateforme logicielle on-premise qui permet aux entreprises d'exploiter leur data, en favorisant la collaboration entre les experts métiers et les différents spécialistes de la donnée (data scientists, data engineers et analysts).

"Globalement, une entreprise est une machine à prendre des décisions : opérationnelles, stratégiques, quotidiennes. C'est l'ensemble de ces décisions qui en fait la valeur – et toutes gagnent à être basées sur la donnée. Nous offrons donc aux entreprises des solutions pour qu'elles améliorent 100% de leurs process au bénéfice de 100% de leurs employés".

Dataiku fait évoluer ses solutions chaque année, pour étendre et améliorer leurs fonctionnalités, puis publie différentes releases qui se concentrent à chaque fois sur un point particulier. Une évolution permanente chère aux quatre fondateurs (le CEO Florian Douetteau ainsi que Marc Batty, Thomas Cabrol et Clément Sténac), et qui doit respecter "3 axes" majeurs. "Un axe inclusif, pour prendre en compte les acteurs métiers ; un axe opérationnel : il ne faut pas se contenter de "créer un projet" ou "développer un modèle", car la valeur n'apparait qu'à la mise en production. Et un axe responsable : nos projets ayant des impacts de plus en plus importants, c'est important d'être conscient des enjeux et de toujours garder l'humain au centre".

Des effectifs qui doublent chaque année

Une stratégie qui porte ses fruits. La startup revendique aujourd'hui plus de 200 clients dans le monde entier, dans des secteurs allant du retail à la santé, en passant par l'assurance, l'industrie et les transports, et a su séduire des grands noms tels que General Electric, L'Oréal, Unilever, BlaBlaCar, Essilor, Chronopost, OVH ou BNP Paribas. Résultat : une progression exponentielle depuis 2013. Dataiku est passé l'an dernier d'une centaine de collaborateurs à 220 aujourd’hui et prévoit de doubler à nouveau ses effectifs d'ici… la fin de l’année.  "Quand je suis arrivé en 2017, nous étions 80. Maintenant, du haut de mes 18 mois dans l'entreprise, je fais vraiment figure d'ancien", s'amuse Romain Fouache.

Cette croissance spectaculaire s'accompagne d'une particularité : l'éclatement géographique. Créée à Paris, l'entreprise est passée sous pavillon américain après une levée de fonds fin 2016. Le siège social à New York, tout le département R&D à Paris, des bureaux à Londres, d'autres qui viennent d'ouvrir à Singapour et Sydney… "Dataiku est une entreprise profondément internationale, et nous en sommes très heureux. On s'étend géographiquement, techniquement, quantitativement et fonctionnellement. Ça avance tellement vite que ça donne un peu le tournis. Tous les 6 mois, on atteint des objectifs qu'on jugeait irréalistes un an auparavant !"

Onboarding et Coupe du Monde

Pour "grandir tout en maintenant l'exigence, se développer en restant souple et agile", Dataiku soigne son recrutement ("le plus important est de choisir des talents qui ont envie d'apprendre") et investit dans l'onboarding : "chaque mois, tous les nouveaux - quel que soit le pays et le bureau où ils ont été recrutés – sont envoyés à Paris la même semaine, pour passer ensemble 4 jours d'intégration. C'est l'occasion de rencontrer tout le monde et de découvrir en profondeur la société et ses process."

Un programme de suivi individualisé, avec points d'étape réguliers, accompagne ensuite la prise de poste. "Faciliter l'intégration et conserver notre état esprit ouvert, c'est fondamental. On y investit du temps, de l'argent et de l'énergie. Il n'y a pas de recette unique et facile, mais un ensemble de petites touches et de bonnes volontés".

Ce cercle vertueux continue de fonctionner et permet de rassembler les quelque 70 nationalités qui composent l’équipe : "l'été dernier, plus de 80 personnes sont venues regarder la finale de la Coupe du monde. Au bureau, un dimanche ! Ça illustre notre cohésion." Des moments partagés, des objectifs communs et bientôt de tout nouveaux bureaux parisiens : Dataiku déménage l'été prochain près de la Gare de Lyon, dans des locaux trois fois plus grands que son site actuel du Sentier.

 

Publier un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Politique de modération des commentaires sur le blog CGI