Le récent rapport « The Internet Of Things Heat Map, 2016 » de Forrester le confirme : les transports figurent parmi les premières industries utilisatrices d’IoT. Et pour cause, avec une urbanisation galopante dans tous les pays de l’OCDE, l’organisation du transport nécessite une modernisation permanente sur l’ensemble des zones géographiques, et plus particulièrement dans les espaces urbanisés. Un défi de taille auquel les objets connectés n’ont pas fini de contribuer.

L’IoT, un allié incontournable pour relever les grands challenges du Transport

Comment développer l’intermodalité en connectant toutes les formes de transports qu’ils soient publics, privés, urbains ou longue distance ? Sur ce terrain là, les objets connectés jouent un rôle croissant et contribuent de facto à l’amélioration du parcours voyageur avec des offres de transport de plus en plus attractives. L’information voyageur est largement fournie par leur biais en temps réel, notamment via le smartphone ou plus récemment à travers de nouveaux objets tels que la montre connectée. Pour l’usager, l’intérêt se trouve singulièrement dans la réduction des dysfonctionnements que le voyageur va rencontrer dans son parcours (retards, pannes,…), mais pas seulement !  Détecter la station de taxis la plus proche, faciliter l’accès aux transports longue distance, bénéficier d’informations touristiques, connaître les offres promotionnelles des commerces à proximité… sont autant de services modernisés grâce aux technologies relatives à l’IoT. Par ailleurs, sur l’aspect sécuritaire, les objets connectés sont une manne pour le secteur des transports qui place la sécurité des voyageurs au cœur de ses priorités. Ils favorisent la détection quasi instantanée des défaillances de matériels et permettent ainsi de renforcer la maintenance prédictive. Ils aident également à identifier les comportements anormaux au sein d’un transport et à fiabiliser les contrôles pour une meilleure anticipation des actes de malveillance voire de terrorisme.

Le transport routier également va connaitre des transformations importantes. Les capteurs intelligents vont se multiplier dans les véhicules jusqu’à les rendre totalement autonomes. La gestion de trafic pourra être réalisée en temps réel (commande des panneaux de signalisation, informations envoyées aux voitures, commandes à distance dans certains cas…Transport et IoT

Des bénéfices tangibles au service de la performance du secteur

L’IoT disrupte le secteur des transports et apporte de nombreux bénéfices tant à ses acteurs qu’à ses usagers. Du côté des exploitants, ils se traduisent notamment par une optimisation rapide de leurs coûts – comme ceux de la maintenance qui s’avèrent élevés – en favorisant la dématérialisation des chaines complètes. La révolution qu’ils connaissent grâce aux objets connectés leur permet également de développer de nouvelles sources de revenus, d’innover dans leurs modèles économiques et de se positionner comme partenaire global de la mobilité en nouant des partenariats avec l’ensemble des acteurs du transport. Les voyageurs, quant à eux, bénéficient d’offres de transport plus attractives et voient leur parcours simplifié et plus naturel avec la possibilité d’être guidés dans leurs choix en temps réel. Enfin, avec l’IoT, le recours aux moyens de transports les plus adéquats est encouragé, ce qui favorise l’optimisation des réseaux de transports et améliore leur rentabilité et leur fiabilité.

L’amélioration de la sécurité, quelle que soit la forme de transport, est l’un des bénéfices les plus importants apporté par l’IoT.

Comment profiter des opportunités de croissance de l’IoT ?

Pour tirer les bénéfices de la révolution IoT, les exploitants doivent prendre en compte certains risques susceptibles d’amoindrir le champ des possibles qu’offre l’IoT. Le premier frein réside dans l’intégration, souvent complexe, de capteurs intelligents dans des équipements dépourvus d’emplacements et de connectivité dédiés.

 Le second porte sur la sécurité et le traitement des données dans des environnements encore plus ouverts et connectés. S’ajoute à cela la problématique de la gestion et de la maintenance du parc d’objets connectés qui doit être envisagée dans un contexte à l’échelle d’un vaste réseau.

Enfin, pour être pleinement acteur de cette révolution industrielle, il est indispensable de faciliter l’expérimentation de projets, de s’associer à des partenaires complémentaires (start-ups, fournisseurs de réseaux, intégrateurs…) et de se fixer en amont des objectifs de retour sur investissements réalistes et pertinents. Outre l’adoption d’une démarche agile, les entreprises devront repenser leur modèle économique, et la façon d’interagir avec leur écosystème. Elles devront également surmonter d’autres freins : contractuel, voire législatif (lutte antiterroriste, voitures autonomes).

A propos de l'expert

Picture of Marie-Eve Decroocq-Dumayet

Marie-Eve Decroocq-Dumayet

Directrice des activités conseil pour le secteur Transport – CGI Business Consulting

A propos de Marie-Eve Decroocq-Dumayet Marie-Eve Decroocq-Dumayet est Directrice des activités conseil pour le secteur Transport – CGI Business Consulting. Depuis plus de 25 ans, Marie-Eve accompagne ses clients dans leur programme de transformation ...

Publier un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Politique de modération des commentaires sur le blog CGI