Moderniser l’IT oui mais comment faire ? Caroline de Grandmaison, vice-président en charge des fonctions transverses chez CGI Business Consulting partage les bonnes pratiques à mettre en œuvre pour construire sa stratégie de modernisation du système d’information.

C’est un des plus importants challenges à venir pour les entreprises selon Gartner. La modernisation des systèmes et des applications IT se place de plus en plus au cœur des stratégies de transformation digitale. « À l’heure où les technologies, les compétences, les usages et les besoins évoluent, toutes les entreprises doivent se préparer aux changements à venir par la modernisation IT » détaille le cabinet d’analyse dans sa dernière étude, IT Modernization: The Changing of the Guard. Passé ce constat, quelle stratégie adopter pour les DSI ? Caroline de Grandmaison revient sur les bonnes méthodes à suivre.

Les stratégies de modernisation IT sont-elles les mêmes d’un secteur à l’autre ?

Caroline de Grandmaison : Dans les grandes lignes, oui. En effet, tous les secteurs sont concernés : tous doivent s’appuyer sur l’innovation et la création de nouveaux services que cela soit en BtoB ou en BtoC. Par exemple, le passage au BYOD (Bring your own device) est un sujet que l’on retrouve dans la majorité des secteurs d’activité. En revanche, les stratégies divergent lorsqu’elles doivent prendre en compte les enjeux liés à leurs particularités business (développement à l’international, fourniture de nouveaux services, faire face à la concurrence, omnicanal, etc.).

Par ailleurs, le niveau de maturité face à la modernisation IT n’est pas identique dans tous les secteurs. Le domaine de la distribution et du luxe est, par exemple, relativement en avance. Ses DSI ont été obligées de s’aligner très rapidement sur les attentes des clients qui veulent accéder aux produits et services à partir de tout type d’appareil connecté, partout dans le monde, à toute heure.

Quelles sont les principales étapes à suivre par les DSI ?

Pour moi, il y a quatre grandes étapes incontournables dans la modernisation de l’IT. Tout d’abord, et c’est une évidence, s’assurer que le système d’information fonctionne sans incidents majeurs : que les commandes, la facturation, la production... se déroulent correctement et sans faille de sécurité. En résumé, il s’agit de vérifier que le SI est performant et sécurisé. Vient ensuite une étape de recensement, d’analyse et d’évaluation des services, une identification des réductions de coûts possibles, et une étude des options de sourcing pour fixer le cadre de la stratégie de modernisation IT. Une fois cette étude effectuée, on peut entamer la phase de transformation concrète de l’architecture SI et notamment la modernisation des applications avec souvent, un objectif de réduction du temps de mise sur le marché des produits (time to market). Enfin, lorsque  le  système d’information a passé l’étape de la modernisation, la DSI peut se concentrer sur l’innovation et l’exploitation de la richesse des données dont elle dispose. Ce dernier niveau  correspond en réalité à une DSI mature.

Justement, comment la DSI peut-elle cultiver et encourager l’innovation ?

De nombreuses entreprises misent sur des labs d’innovation. C’est le cas dans le secteur bancaire par exemple avec la mise en place de Technolab’. Dans ce domaine, le secteur des services financiers est d’ailleurs à la pointe. Cette stratégie passe aussi par des partenariats avec des start-up.

En matière d’organisation, la création d’équipes dédiées à l’innovation encourage la modernisation à tous les niveaux. Celles-ci analysent les nouveaux besoins des clients ainsi que les technologies naissantes. Cela présente l’avantage de distinguer d’un côté la gestion des affaires courantes (le « run ») et de l’autre la gestion de l’innovation. La DSI prend alors un rôle nouveau et assume son leadership en chapeautant ces deux volets. De cette manière, elle entre dans un cercle vertueux : les gains business et les économies engendrés par la modernisation financent l’innovation au sein de l’entreprise digitale. 

Interview de Caroline de Grandmaison sur Xerfi Canal TV

A propos de l'expert

Picture of Caroline de Grandmaison

Caroline de Grandmaison

Distribution, Produits de Luxe & Grand Public et Industrie

Portrait d'expert CGI : Caroline est Vice-Présidente de nos activités pour les secteurs de la distribution, des produits de luxe et de grande consommation et de l'industrie.

Publier un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Politique de modération des commentaires sur le blog CGI