Soutenir des projets au service du bien commun, portés par des collaborateurs : tel est l’objectif de "Branchés sur vos Rêves", un programme inscrit dans la démarche RSE de CGI. Cette année, le projet vainqueur pour la France vise à favoriser l'emploi de parents d’enfants en situation de handicap…

Job In care

Les plus belles histoires sont souvent le fruit du hasard. Et c'est ainsi que la vie de milliers de familles a basculé à l'automne dernier, par un simple clic de Jonathan Chevalier, Chef de projet chez CGI. "Je suis tombé sur un post Facebook partagé par un proche et écrit par la responsable de "Vie sociale à nous", un collectif de parents d'enfants « différents ». Un message très touchant dans lequel elle annonçait que, faute de temps, de moyens et d’énergie, elle arrêtait de s'occuper de cette page Facebook, et de porter le projet pour lequel elle se battait depuis 2013, afin de se consacrer pleinement à ses enfants. J'ai découvert l'existence de ce collectif, leurs problématiques de parents, leur combat pour gérer le quotidien avec un enfant handicapé ou dit "différent". Un enfant qui demande plus de temps, plus de soins, plus d'accompagnement, et à certaines périodes une disponibilité de chaque instant. Certains sont scolarisés, "quand ils ont la chance de bénéficier d'un auxiliaire de vie scolaire (AVS). Mais sans AVS, leur scolarité est très compliquée, voire impossible. Et dans tous les cas, il faut s'occuper à plein temps des enfants pendant les vacances scolaires, car il n'y a pas d'AVS dans les centres aérés ou les colonies de vacances".

Rares sont les employeurs qui comprennent ou acceptent ces contraintes… Les parents se voient alors forcés d'arrêter de travailler, ce qui entraîne d'autres difficultés – principalement financières, mais aussi sociales, voire psychologiques. Ils rêvent donc d'une solution pour s'occuper au mieux des besoins de leurs enfants, sans pour autant renoncer à leur vie professionnelle. Pourquoi pas une plateforme, qui mettrait en relation ces parents et des employeurs prêts à aménager leur temps de travail ?

Jonathan découvre le post en octobre 2018, "une semaine à peine avant la clôture des candidatures Branchés sur vos Rêves" (Dream Connectors en anglais). Cette initiative inscrite dans l'engagement RSE de CGI a pour objectif de soutenir, partout dans le monde, des projets qui « améliorent le mieux-être des communautés grâce à la technologie ». Le cahier des charges et l'objectif correspondent parfaitement… Jonathan contacte donc la mère de famille, responsable de la page Facebook, demande l'autorisation de reprendre les travaux et les combats de son collectif pour tenter de créer le site grâce à "Branchés sur vos rêves".  "Elle était partante, mais très surprise de ma demande, du fait que ce soutien vienne de quelqu'un qui n'est pas personnellement concerné par leurs problématiques".

Jonathan est en effet père de famille, trois enfants de huit, six et deux ans mais n’est pas confronté à la question du handicap. "Ma mère travaillait comme assistante maternelle, j'ai grandi avec plein d'enfants différents, certains avec des problèmes, d'autres non, donc j'ai peut-être été habitué et sensibilisé à la diversité... Mes enfants aussi ont toujours eu des copains qui avaient des différences, c'est quelque chose qu'ils intègrent et comprennent parfaitement."

Tout aussi étonnant pour le collectif de parents, l’appui et l'implication des équipes de CGI à Rennes. "Mon responsable m'a immédiatement soutenu et s’est dégagé du temps pour étudier en détail le projet. Très rapidement, des collègues se sont mobilisés pour contribuer à la constitution du dossier de réponse. JobInCare, le nom de la plateforme est aussi issu de ces séances de brainstorming."  Le dossier de candidature est bouclé en une semaine. Comme chaque année, la direction de CGI mène ensuite des études de faisabilité, présélectionne trois projets parmi tous les candidats, soumet ces finalistes au vote de tous les salariés de l’entreprise. "Mi-février, on a appris qu'on avait gagné. Une grande surprise, et une immense joie !"

A peine le temps de célébrer qu'il faut déjà affiner le projet et monter un business plan. Jonathan ne compte pas ses heures, précise le cahier des charges avec les parents – "ils ont une idée très claire de leurs besoins, mais sans connaissances techniques précises, donc il faut mener un travail de vulgarisation et d'ajustement. C'est un travail de co-construction, très intéressant et enrichissant.".

Pour détailler les besoins en ressources, en outillage, prévoir le "temps hommes" et les éventuels achats et coûts annexes, Jonathan s'appuie aussi sur ses collègues.

"Il y a un réel enthousiasme autour de ce projet, peut-être parce que cela parle à tous et touche des problématiques intimes. C'est véritablement une initiative "Tech for good", qui donne aussi du sens à ce qu'on fait au quotidien."

Le projet a participé d’ailleurs au hackathon Tech for Good, organisé par CGI les 12 et 13 juin derniers. Il s’agissait alors de lui donner vie, concrètement : « JobInCare » sera une plateforme de mise en relation entre employeurs et parents d’enfants « différents ». Dans un premier temps, les parents rempliront un profil, avec leurs CV et compétences, et indiqueront leurs disponibilités "sous forme de calendrier très visuel, sur trois mois glissants, et intégrant des plages horaires réservées pour la prise en charge de leur enfant." Les recruteurs, au fait de leurs situations particulières, pourront les embaucher pour des missions ponctuelles, sur la base de quotas d’heures à réaliser à la semaine, à la quinzaine ou sur une durée plus longue pour un travail demandé bien défini.

Dans un second temps, les employeurs devraient aussi pouvoir directement proposer des offres d'emploi. "Recruter via JobInCare leur permet d’offrir des emplois solidaires et leur met en visibilité un vivier de professionnels compétents, disponibles et extrêmement motivés. Ce sont souvent des personnes très engagées, expertes, désireuses d'apporter une contribution professionnelle et sociale et de se réaliser personnellement."

La convention contractualisant la participation de CGI a été signée. Car un tel projet va au-delà de l'aspect technique, de la simple création et mise en ligne du site. "Il faudra aller au-delà de la livraison d'un "produit" et se donner aussi les moyens de se faire connaître des recruteurs ; sur cet aspect aussi, CGI devrait aider, en s'appuyant sur nos équipes de communication, en faisant la promotion du site auprès de nos clients et prospects, etc. Nous ne sommes qu'au début de cette belle aventure." Une aventure qui devrait prendre vie prochainement, avec un lancement du site espéré en fin d'année.

Comments

Magnifique !
Très émouvant aussi, quand on pense, et j’y pense très souvent à cet infime concours de circonstance !
Merci encore pour tout ! vraiment ! je crois que resterai longtemps reconnaissante à ta main tendue à ce moment T, et à CGI France qui déploie tant de moyens et d’énergie pour notre cause. C’est tellement à l’opposé de toutes les rencontres, retours, appels que j’ai pu avoir durant ces années !
En fait, je crois que je ne réalise toujours pas 😉
Merci à vous tous !
Nathalie

Publié par Nathalie DARQUEST le 19 Juillet 2019

Je n’arrive pas à y croire!
Merci , comptez sur moi pour les inscriptions !!!! Car ce n’est pas évident de se remettre sur le marché du travail! Maman d’un enfant différent je n’attend que l’ouverture de votre site avec impatience ! Si je peux contribuer n’hésitez pas à communiquer auprès des CAMSP, ULIS et même chez les professionnels tels que psychomotriciens et orthophonistes!
Hâte d’avoir de vos nouvelles!

Publié par BENKHALED Lila le 28 Juillet 2019

Publier un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Politique de modération des commentaires sur le blog CGI