Moonoia, jeune entreprise belge spécialiste de la numérisation et de la lecture intelligente de documents papier, allie "la structure et l'organisation d'une grande entreprise avec l'esprit d'outsider d'une start-up", et compte cette année encore accélérer son développement. Présentation.

Un carnet de commandes rempli, quarante-deux passionnés auxquels quatorze autres doivent s’ajouter en 2019. Pour Moonoia, cette année s'annonce prometteuse. Une fois de plus. Car depuis sa création en 2011, l'entreprise poursuit sa croissance. Moonoia est un spécialiste de la digitalisation et du traitement end-to-end de documents papier, rendus possible par l’utilisation de réseaux neuronaux d’apprentissage profond. La société a été créée par Partenamut, une mutuelle belge qui compte plus d'un million de clients. "L'objectif était d'améliorer le traitement des prescriptions médicales (équivalent belge des feuilles de soin) grâce à l’intelligence artificielle. On en recevait 50.000 chaque jour, ce qui est énorme, surtout quand on connait l'écriture manuscrite des médecins," explique en souriant Luc Cavelier, responsable Business Development de Moonoia. "On perdait beaucoup de temps à déchiffrer et traiter ces documents, avec un impact notable en termes de coût et de temps. On a donc cherché à diminuer le plus possible le traitement manuel - chronophage et peu intéressant."

Moonoia s'appuie sur l'intelligence artificielle, en entraînant des modèles à scanner, lire, comprendre et traiter tous types de documents. "On a maintenant la capacité de déchiffrer différentes écritures manuscrites, de comprendre des documents structurés ou non, papier ou scannés… Et on peut gérer le flux depuis la réception du document jusqu'à son traitement et son classement final." Des performances forcément intéressantes pour les mutuelles, banques et assurances, "qui doivent chaque jour traiter une quantité astronomique de papiers". Ces avancées sont rendues possibles par une combinaison unique d'IA et de robotisation et "un certain goût du défi," selon Sînziana Andronic, en charge du Marketing et de la Communication de Moonoia.

Un exemple illustre selon elle cet état d'esprit : "il y a quelques années, un client est venu nous demander de l'aider à traiter ses documents. C'étaient des papiers qui dataient des années 70, vieux, abîmés, peu nombreux. Bref, tout l'inverse de notre client idéal, qui a lui des documents de bonne qualité et avec un volume suffisant pour entraîner efficacement une IA… Mais c'est justement parce que c'était très compliqué qu'on a accepté le défi ! On l'a vu comme un beau challenge. C'était effectivement un super entrainement, qui nous a permis d'apprendre et de progresser sur de nombreux points, des avancées dont nous profitons aujourd'hui ".

Moonoia propose aujourd'hui plusieurs modèles prédéfinis et peut en créer d'autres sur-mesure. Tous combinent IA, lecture intelligente et robotisation et sont capables de traiter écriture manuscrite, images de mauvaise qualité et papier détérioré. "Au-delà de la technologie, nos solutions permettent surtout d'améliorer la relation client et réduisent les frictions. Auparavant, quand un sociétaire envoyait un document, il devait attendre quelques semaines pour être remboursé. Aujourd'hui, c'est réglé en moins de 48 heures !" se félicite Luc Cavelier.

Moonoia a donc poursuivi son développement, notamment via DocBrain, une plateforme de solutions unique sur le marché qui combine la capacité à extraire des données grâce à l’intelligence artificielle avec la possibilité pour les clients d’entraîner eux-mêmes les modèles d’intelligence artificielle.

De quoi nourrir de nouvelles ambitions à l'international. En 2018, Moonoia a séduit des clients au Moyen-Orient, en Angleterre et aux États-Unis. "Notre avantage, c'est qu'on n'est pas dépendant de la langue. Notre IA peut comprendre et apprendre une langue étrangère en un délai très court, de quelques heures à quelques jours, en fonction du nombre et de la qualité des données".

Cette année, l'entreprise espère donc se déployer en Europe de l'Est, en Asie… Et ne s'interdit aucun marché, aucune avancée.

En savoir plus : http://www.moonoia.com/

 

 

Publier un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Politique de modération des commentaires sur le blog CGI