Primary tabs

La NRF, grand-messe mondiale du retail, vient tout juste de fermer ses portes. Derrière des chiffres toujours plus impressionnants (38.000 participants, 99 pays représentés, 800 exposants), quel bilan peut-on tirer de cette cuvée 2020 ?

Premier enseignement : il n’y pas de révolution à proprement parler, mais plutôt des évolutions dans la continuité des précédentes éditions. Buzz words depuis 2 ou 3 ans, l’intelligence artificielle et la data sont partout, dans toutes les solutions proposées et tous les cases d’usage présentés. Gros plans sur quatre domaines d’application.

Robotisation des opérations logistiques

En entrepôt, la technologie permet depuis plusieurs années de vrais gains de productivité et de fiabilité des opérations. On retrouve par exemple la solution de Fabric qui permet de créer rapidement un mini-entrepôt automatisé plutôt destiné à l’alimentaire avec des robots au sol qui transportent la marchandise. Nouveauté cette année, le drone de Gather révolutionne la façon de mener les inventaires en entrepôt, avec à la clé un gain de temps significatif et une meilleure fiabilité (seule limite, l’autonomie de la batterie). Autre innovation : la solution LocusBot qui transporte en autonomie des produits sur une plateforme, gommant ainsi l’effet "pénibilité" de la tâche. Et, enfin, la solution de Righthand Robotics qui prépare des commandes grâce à des bras articulés en effectuant le picking pour les déplacer d’un bac à l’autre.

Optimisation des opérations en magasin

Le temps des collaborateurs étant précieux, on constate aussi une réelle volonté d’automatiser les opérations sur le point de vente, pour dégager du temps au service des clients. On retrouve ainsi des robots comme ceux de Badger ou Bossa Nova (retenu par Walmart), qui permettent de pister les manquants, les erreurs de prix ou de respect des plans merchandising. Toujours surprenant de croiser ces robots autonomes en faisant ses courses ! La solution de la startup française Belive.ai a une approche différente, puisqu’elle identifie via des caméras fixes les ruptures dans les rayons en analysant les produits grâce à sa solution basée sur l’IA. Autre solution, le drone de la société Pensa, vrai coup de cœur, qui offre une autre façon d’identifier ces ruptures sur le point de vente en scannant les linéaires. Entre robot, caméra et drone, les options ne manquent pas, chaque distributeur doit pouvoir y trouver son compte !

Amélioration de l’expérience client

Naturellement, l’expérience client en point de vente reste un sujet majeur dans les innovations proposées. On retrouve ainsi plusieurs types de caddies connectés, comme la société israélienne Walkout ou ceux de Caper qui identifient les produits ajoutés au caddie grâce à l’IA, les pèsent s’il s’agit de poids variable comme les fruits et légumes, détectent le retrait de produit, permettent le paiement direct etc. Ceux de Caper sont d’ailleurs disponibles au magasin FoodCellar de Long Island City pour une expérience grandeur nature ! Autre coup de cœur, Wannaby qui propose l’essayage virtuel de chaussures en les choisissant préalablement sur une app et en visualisant le résultat sur écran. Les interactions avec les clients demeurent toujours un sujet clé, comme la solution de Anagog qui en récupérant toutes les infos ouvertes d’un mobile permet de personnaliser l’expérience en améliorant la connaissance du consommateur par le distributeur. Autre innovation, Rapitag offre la possibilité d’être autonome dans la gestion des antivols (notamment pour les enseignes de mode) : on scanne le produit, on paie sur son mobile et l’antivol est automatiquement retiré, plus besoin de passer en caisse

Le concept Amazon Go

Impossible de conclure cet article sans évoquer Amazon Go. Ça y est, Manhattan est maintenant doté de 8 magasins de ce type. L’expérience est « simple ». On télécharge l’application, on rentre dans le magasin en s’authentifiant, on prend ce que l’on souhaite et on quitte le magasin en étant directement débité. Globalement ça fonctionne. Il y a encore quelques erreurs dans la reconnaissance du geste humain (la boutique est pourtant bardée de capteurs) et il y avait nombre de ruptures de produits le weekend de notre virée shopping. On peut donc s’interroger sur la rentabilité du modèle. Et force est de constater qu’Amazon rode toujours son concept. Atteindra-t-il les 3.000 Amazon Go en 2021 comme annoncé il y a 18 mois ? Réponse l’an prochain !

A propos de l'expert

Arnaud Cartigny

Arnaud Cartigny

Vice-Président en charge des activités conseil pour le secteur Retail - CGI Business Consulting

Arnaud Cartigny est vice-président en charge des activités conseil pour le secteur Retail en France. Depuis plus de 17 ans, Arnaud accompagne la transformation de ses clients de la Grande distribution et distribution spécialisée via des projets d’organisation, refonte de process et déclinaison opérationnelle. ...

Publier un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Politique de modération des commentaires sur le blog CGI