Primary tabs

Quoique jugés insuffisants, tous les mécanismes de gestion de crise préparés en France ont été fonctionnels et très utiles (dispositif ORSAN, cellules de crises, guides pratiques, etc.) : il s’agit désormais de capitaliser sur ceux-ci.

Les clés de la résilience du système de santé sont bien le renforcement de la communication et la maximisation de l’anticipation. Cela passe par la recherche de davantage de fluidité, fiabilité, homogénéité de l’information et rend primordial l’outillage de la filière santé avec un déploiement à grande échelle d’applications de gestion de crise.

Dans l’urgence et souvent à marche forcée, de nouvelles formes de travail et d’organisation se sont ainsi développées avec le Covid-19 pour catalyseur. La crise sanitaire a notamment été, pour les structures sanitaires et hospitalières en France et à l’international qu’accompagnent les équipes de CGI, l’opportunité d’une réingénierie des organisations par une accélération de la mise en place du travail en mode projet. Autant, avant la crise, un projet SI multi-acteurs pouvait être long et laborieux à mettre en place, autant la situation de crise a contraint les acteurs à travailler ensemble de façon réellement agile pour développer des outils informatiques communs, grâce à un renforcement des collaborations transverses et à la mise en place de circuits de décision raccourcis.

Prioriser les projets d’amélioration des systèmes de santé

Désormais, pour les organisations qui ont mis en oeuvre des changements rapides, doit être décidé ce qu’il faut abandonner, ce qu’il faut garder et ce qu’il faut améliorer. Ainsi, aux États-Unis, la e-santé a aussi connu une augmentation considérable de son utilisation et de son acceptation durant la pandémie. Cependant, les impacts économiques de la crise ne permettront pas aux différents acteurs (États, établissements de santé, prestataires de services…) de financer l’ensemble des projets. Ils devront donc redéfinir les sujets prioritaires à redémarrer et à pérenniser. À chacun de réexaminer ses plans de continuité d’activité pour identifier ce qui a fonctionné et ce qui n’a pas fonctionné, au cas où une telle crise se reproduirait à court ou long terme.

Simplifier les processus de travail pour une meilleure gestion des priorités

Dès le début de la crise, un acteur du logement social a défini ses priorités d’action dans un contexte de Covid-19, au service d’un objectif partagé : préserver le fonctionnement de tous les leviers disponibles (prêts, garanties, subventions) pour soutenir les salariés, les entreprises et l’économie. Pour mettre en oeuvre cet objectif, et en raison des circonstances particulières liées au confinement (télétravail, indisponibilité temporaire d’une partie des agents), l’organisation du travail a été revue, avec la mise en oeuvre de la polyvalence sur les missions traduisant « l’agilisation » des équipes. De fait, les processus opérationnels prioritaires ont été repensés très rapidement par des groupes de travail : définition des conditions de dématérialisation des procédures, simplification des contrôles, amélioration du parcours client, etc. Il a aussi été possible d’innover sur ces sujets, qui n’avaient pas avancé pour certains depuis plusieurs années.

Ce type d’innovation dans les processus opérationnels prioritaires pourraient être transposés dans les filières de santé.

Capitaliser sur les méthodes de travail : déploiement national d’un projet régional

En charge du pilotage régional du système de santé en France, les Agences régionales de santé (ARS) sont des acteurs majeurs dans la lutte contre le Covid-19, région par région. Pour mettre en oeuvre la stratégie de déconfinement sur son territoire, accompagnée par CGI, l’ARS Bourgogne Franche-Comté a choisi d’utiliser l’outil SORMAS, système de télésanté open-source qui traite les procédures de contrôle des maladies et de gestion des épidémies, ainsi que la surveillance et la détection précoce des épidémies. La pertinence de ce choix et le contexte exceptionnel de sa mise en oeuvre ont permis l’adoption et la généralisation du déploiement par d’autres ARS ainsi que le plus vif intérêt du ministère de la Santé et des Solidarités.

Téléchargez la revue thématique santé.

Publier un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Politique de modération des commentaires sur le blog CGI