Et si le XXIe siècle était celui de la « smart mobility » ? La mobilité intelligente est déjà à l’oeuvre dans la métropole lyonnaise.

En 2016 plus que jamais, le client se place en tête des préoccupations des décideurs du transport et de la logistique. Selon notre dernier baromètre, 68 % d’entre eux considèrent que l'accroissement des demandes de leurs clients représente la principale tendance du marché. Résultat : l’amélioration de l’expérience client gagne huit points dans les priorités des entreprises par rapport à l’an dernier. Les décideurs entendent créer une expérience fluide, sans rupture, avec un contact permanent et personnalisé sur l’ensemble du parcours. Le défi est immense.

À Lyon, on a bien saisi l’enjeu. Le projet Optimod’Lyon a ainsi mis autour de la table près de 13 acteurs publics et privés afin de mettre au point une application mobile unifiée. Pour Jean Coldefy, Vice-Président de l’association ATEC ITS France et Adjoint au responsable de la mobilité de l’agglomération du Grand Lyon, c’est cette collaboration réussie qui a été la clé du succès : « L’État a donné le coup de pouce, la collectivité a construit le projet pas à pas, les acteurs privés ont apporté leur expertise et leurs investissements… Tout cela a conduit à l’application la plus aboutie dans le domaine. À tel point que la ville de Toronto a déjà acheté le projet pour le décliner dans son agglomération ».

Baromètre CGI 2017

C’est que l’application Optimod’Lyon mise tout sur l’expérience voyageur : adaptation du trajet en temps réel, alerte trafic et centralisation de tous les services de transport de l’agglomération lyonnaise. Plusieurs mois après son lancement, déjà 15 000 usagers utilisent l’application régulièrement. Et cela ne fait que commencer.

D’autant que la smart mobility doit impérativement passer à l’échelle nationale, voire européenne. « Désormais, la problématique des acteurs du transport consiste à établir des standards au-delà des agglomérations. Il devient indispensable de communiquer les données au niveau national si ce n’est européen », analyse Christophe Maubanc, Consultant en charge de l’offre Smart Mobility – CGI. Mais les défis sont encore nombreux pour atteindre ce passage à une nouvelle échelle : « Il faut absolument “normaliser” la donnée, utiliser des protocoles standard de manière à faire communiquer efficacement et en temps réel les systèmes. C’est la condition sine qua non d’une expérience voyageur unifiée et “réenchantée”. » Un nouveau challenge riche de promesses pour les acteurs du transport.

A propos de l'expert

Picture of Jean Coldefy

Jean Coldefy

Vice-Président de l’association ATEC ITS France

Jean Coldefy est également Adjoint au responsable de la mobilité de l’agglomération du Grand Lyon.

Publier un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Politique de modération des commentaires sur le blog CGI