Mettre la technologie au service du bien commun, développer un numérique de confiance, inventer les futurs : l'engagement de CGI en faveur de la "Tech for Good" s'illustre aussi à travers la création d’une nouvelle chaire de recherche en partenariat avec de grandes écoles. Présentation…

Des intervenants de très haut niveau, des échanges passionnants lors des tables rondes et, dans l'air, une énergie particulière – celle d’un monde en mouvement. De l'avis du public comme des participants, la Chaire Good in Tech ne pouvait rêver meilleure conférence d'ouverture le 12 septembre dernier. Lancement réussi donc, et de grandes ambitions pour ce programme de recherche d'un nouveau genre. "L'objectif de la Chaire est triple : repenser l'innovation et la technologie comme moteurs d'un monde meilleur, pour et par l'humain ; créer et promouvoir de nouvelles connaissances ; et développer un écosystème d’interactions entre les chercheurs, les entreprises et les étudiants", explique Fabrice Rigolot, Directeur Qualité et RSE de CGI, un des principaux sponsors du projet.

Avoir un impact positif

La Chaire réunit l'Institut Mines-Télécom Business School, Sciences-Po, la Fondation du Risque de l’Institut Louis Bachelier et les écoles d'ingénieurs Télécom SudParis et Télécom Paris, avec le soutien des entreprises Afnor, Danone, Faber Novel. Et, donc, CGI. "Nous sommes persuadés que la transformation numérique peut et doit s'accompagner d'un engagement et d'actions sociétales et environnementales bénéfiques", poursuit Fabrice Rigolot. "Cette volonté – avoir un impact positif – est aujourd'hui au cœur de nos décisions, nos actions, notre business. Être "Tech for Good", c’est d’abord se préoccuper de l’impact social de l’innovation. De sa capacité à être mis au service de l’humain et des enjeux globaux de nos sociétés. La Chaire nous permet de compléter notre approche et d’aller plus loin sur des questions essentielles telles que l’éthique et le respect de l’environnement ».

Une chaire qui couronne un engagement de longue date

Avec des sujets très concrets, d'autres plus prospectifs, des travaux qui avancent depuis plusieurs mois, un partenariat signé pour trois ans… Cette Chaire Good in Tech est une nouvelle illustration d'un engagement de longue date et des ambitions de CGI en matière de RSE. Au printemps, son Innovathon a ainsi mobilisé quelque… 15.000 personnes au niveau européen, dont 1.600 ont travaillé sur des projets. "Nous nous engageons depuis longtemps, et pour longtemps, dans la RSE et le développement durable, en y consacrant du temps, des moyens, du capital humain", rappelle Fabrice Rigolot.

La Tech for Good doit bénéficier aux entreprises

Avec, toujours, une quête d'efficacité. "Nous ne sommes ni une association, ni un institut de recherche, ni de doux rêveurs. Pour qu'elle soit efficace et massivement adoptée, la "Tech for Good" doit bénéficier aux entreprises !" D'où l'intérêt d'un tel écosystème d’interactions entre le monde académique, les entreprises et les étudiants. "Les étudiants sont très attentifs aux politiques RSE des entreprises, et il est certain que notre volontarisme nous aide à attirer de jeunes talents ", se félicite Fabrice Rigolot. "Mais si on parle beaucoup de l'engagement des jeunes générations, je suis convaincu que les salariés sont de plus en plus impliqués dans ces sujets. C'est ce que CGI leur offre : du sens et des actes."

En savoir plus : https://www.goodintech.org/

Publier un commentaire

Comment editor

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
Politique de modération des commentaires sur le blog CGI