Centre Hospitalier Angrignon

En partenariat avec CGI, deux hôpitaux montréalais s'équipent pour l'avenir

« CGI a bien compris nos besoins et nous l'a prouvé en formulant une solution à la fois novatrice et stratégique de gestion de nos principales fonctions administratives ? une solution offrant non seulement le meilleur rapport qualité-prix, mais les meilleures perspectives à long terme. »

François Lemoyne, Directeur des finances et de l’informatique, CHA

Au Canada, dans le secteur de la santé, les coûts sont toujours examinés à la loupe. Pas étonnant que les hôpitaux ? tributaires des fonds publics ? étudient constamment de nouvelles façons d'améliorer l'efficacité de leurs activités et d'évaluer leur rendement pour investir le maximum dans leur mission première. Pour deux hôpitaux de Montréal, la clé du succès dans ce domaine s'est avérée être un partenariat visionnaire avec CGI, qui leur a permis d'adopter des solutions informa-tiques intégrées, aussi souples qu'évolutives.

Le défi

L'établissement naguère appelé Centre hospitalier Angrignon (CHA) résultait de la fusion de deux hôpitaux : l'Hôpital général de LaSalle et le Centre hospitalier de Verdun, fondés dans les années 1930 et offrant un ensemble de soins de santé à une population diversifiée dans le sud-ouest de Montréal. En juillet 2000, ces deux hôpitaux ont «défu-sionné» pour devenir des institutions autonomes ? partageant toutefois une administration générale commune. Chacun d'eux était déjà doté de systèmes informatiques soutenant fort efficacement le volet opérationnel de ses activités mais ne permettant guère l'extraction de données d'exploitation à des fins de gestion stratégique.

Mise au défi de se doter de solutions informatiques intégrées pour rationaliser les ressources et réaliser sa mission, la direction des hôpitaux devait aussi trouver le moyen d'évaluer le rendement des deux établissements pour chaque patient, chaque cas traité. Nombre de grandes décisions l'exigeaient. Pareils enjeux sont devenus d'autant plus urgents à relever quand le gouvernement du Québec a introduit la notion de financement des hôpitaux selon le rendement. Bientôt, les hôpitaux dépourvus de mesures et de rapports officiels de rendement risquaient de se voir refuser le financement supplémentaire dont ils avaient pourtant grandement besoin. Chose tout aussi importante : il fallait faire en sorte que le personnel du CHA n'ait pas lui-même à exécuter le travail informatique complexe qui allait s'imposer.

C'est là que CGI est entrée en jeu. En réponse à un appel d'offres, elle a présenté au CHA sa vision unique des affaires et du secteur de la santé, décrochant ainsi le contrat d'impartition de 10 ans des services informatiques de l'établissement. Comme l'explique François Lemoyne, directeur des finances et de l'informatique : « CGI a bien compris nos besoins et nous l'a prouvé en formulant une solution à la fois novatrice et stratégique de gestion de nos principales fonctions administratives ? une solution offrant non seulement le meilleur rapport qualité-prix, mais les meilleures perspectives à long terme. C'est bien la preuve que les gens de CGI connaissent à fond le domaine de la santé ? où tout modèle administratif, ne l'oublions pas, appuie un modèle de société. »

La stratégie

Plutôt qu'un système privé exigeant de constantes mises à niveau, CGI a osé proposer l'adoption d'un modèle audacieux, exclusif et, surtout, particulièrement évolutif et abordable. Il s'agissait pourtant d'une formule non conforme aux spécifications prévues dans l'appel d'offres, mais à laquelle l'équipe CGI croyait fermement. Appelé FSA (fournisseur de services d'application), le modèle en question allait procurer au CHA des serveurs haute vitesse et les applications de gestion les plus récentes sans que l'établissement ait à investir dans du matériel et des logiciels coûteux. Il allait aussi faciliter la mise en ?uvre d'une solution de pointe en trois phases intégrée dans un environnement SAP Enterprise Portal et exploitant au maximum les systèmes déjà en place.

Le projet a débuté en août 2000. Pour perfectionner la solution proposée, CGI a d'abord effectué des recherches dans le cadre de son Programme d'investissement stratégique et organisé un projet pilote permettant notamment d'explorer une solution Web pour SAP.

En tant qu'intégrateur de systèmes, CGI a ensuite créé une infrastructure de réseau et développé une interface Web pour rendre les applications accessibles par Internet. Elle a également fourni tous les services permettant de gérer l'évolution de la solution. De strictes mesures de sécurité, dont l'installation des serveurs dans un lieu sécurisé hors du CHA, ont permis de maximiser la confidentialité des données.

Le modèle FSA, qui repose sur le partage d'infrastructure et d'applications, simplifie en outre les activités quotidiennes car la maintenance, la supervision et la responsabilité des systèmes incombent entièrement à CGI. « Nous apprécions le modèle de fournisseur de services d'application signé CGI, insiste M. Lemoyne. Complet et intégré, il nous permet en effet de combler tous nos besoins TI auprès d'un seul fournisseur. »

La technologie

  • Environnement SAP Enterprise Portal;
  • Solutions financières et administratives SAP R/3 pour le secteur de la santé;
  • MediSolution : systèmes existants de ressources humaines et de paie.

Les résultats

Le modèle FSA entraîne pour les hôpitaux des avantages financiers et opérationnels importants, sans compter les possibilités inédites d'exploration de données à l'appui de grandes décisions gestionnelles et administratives. Exemple éloquent : sans avoir jamais remplacé le système de paie déjà en place au CHA, CGI est néanmoins en mesure d'en extraire une abondance d'information et de les transposer dans des applications SAP qui offrent toutes sortes de fonctions de pointe. Ainsi, alors qu'il fallait auparavant compter quelque trois semaines après chaque date de paie pour que la direction puisse obtenir des rapports détaillés, ces rapports sont maintenant accessibles trois jours avant même la date de paie. Qui plus est, ils sont nettement plus détaillés qu'avant, creusant jusqu'à chaque heure travaillée par chaque employé à chaque période de paie. En matière d'approvisionnement, par ailleurs, les données intégrées permettent notamment aux responsables d'obtenir les réductions maximales sur tous leurs achats par un meilleur regroupement des diverses transactions et une meilleure gestion des périodes de promotion chez les fournisseurs. Au début du projet, pareils résultats semblaient presque inimaginables sans remplacement complet de tous les systèmes en place. Aujourd'hui, c'est chose faite grâce au modèle FSA et à l'étroite collaboration entre CGI et les dynamiques leaders du CHA.

La conclusion de M. Lemoyne : « Nous sommes très contents du travail de CGI et nous avons été impressionnés par sa connaissance de la technologie et de la mise en ?uvre d'applications dans le secteur hospitalier. En outre, n'ayant pas à nous occuper de la gestion des systèmes informatiques, nous sommes plus que jamais en mesure de nous consacrer à fond à notre mission première : la santé. »

Au mandat initial confié à CGI et visant des applications de soutien à l'exploitation, il est même venu s'ajouter du travail directement lié au service à la clientèle ? notamment en ce qui touche la gestion des admissions, des transferts et des départs de patients.