Primary tabs

Innover mieux et plus vite grâce aux start-up

Dans l’univers du retail, l’instantanéité devient la norme. Pour rester compétitifs et gagner des parts de marché, l’innovation doit être permanente. Mais comment ? Et si lier un partenariat avec une start-up était, ici, une solution idéale ! L’entreprise peut en en effet s’appuyer sur des esprits en mesure de réfléchir « out of the box ». Tout l’enjeu sera alors d’incuber efficacement leurs solutions afin de les intégrer rapidement aux offres.

D’un côté, des concurrents pure player très ambitieux. De l’autre, des consommateurs exigeant la mobilité, l’information en temps réel et l’adaptation aux nouveaux usages de l’omnicanal. Pour les retailers, c’est le moment ou jamais d’aller plus loin dans la transformation digitale et trouver les bonnes formules pour innover mieux, et plus vite…

Un phénomène qui s’accélère

En s’associant avec des start-up, de nouvelles dynamiques sont possibles. Dans le secteur du retail, les jeunes pousses sont particulièrement créatives : nouveaux concepts dans le domaine de l’intelligence artificielle, de la relation client, de l’interaction in- store, du web to store ou encore, du social media.

Carrefour, LVMH, Fnac… Pour proposer des services innovants à leurs clients, 92% des grands groupes français ont initié une collaboration avec des start-ups[1]. Des projets particulièrement disruptifs ont vu le jour tels que l’analyse des comportements clients par une caméra intelligente, des solutions couplant intelligence artificielle et e-learning, ou encore un chatbot qui crée une conversation engageante.

C’est notamment en collaborant avec des start-ups, que l’enseigne de prêt à porter GEMO a pu repenser totalement l’expérience en boutique et en ligne. L’entreprise offre maintenant à ses clients une immersion complète dans un magasin 2.0. Via la géolocalisation, des publicités attirent les consommateurs passant près d’une boutique et le comportement d’achat est scruté de près. De quoi déterminer avec davantage de précision les obstacles les plus récurrents à la finalisation d’achat ! Parmi les dernières innovations, un robot chariot baptisé Wiigo. L’assistant shopping développé par la société Follow Inspiration porte les articles choisis par le client en suivant dans son cheminement à travers les rayons. De quoi mieux analyser et comprendre le parcours d’achat !

Comment collaborer ? 

Aujourd’huiprès de 53% des 500 plus grandes entreprises mondiales collaborent avec des start-ups[2]. La création de valeur entre David et Goliath se passe généralement en trois phases :

  • L’organisation de concours ou d’événements (Start’up Weekend, Hackatons…)

La détection des start-ups innovantes est fondamentale. Il s’agit pour l’entreprise de définir précisément des domaines ou des sujets stratégiques pour son activité et lancer des appels à candidature suffisamment attractifs (en termes de dotation ou de promesses de collaboration)

  • Le développement de programmes d’incubation ou de pôles de compétitivité

Les start-ups retenus vont être intégrées dans des programmes d’incubation permettant, grâce à une collaboration avec des décideurs internes, de porter les projets à maturation.

  • L’accueil, avec hébergement de start-up, l’investissement et la prise de participation.

La collaboration doit toujours gagner en intensité et il est nécessaire pour l’entreprise de passer rapidement à des phases test pour concrétiser la dynamique d’innovation et envoyer un signal positif vers les équipes internes et l’écosystème.

En matière de rapprochement, il est également possible de créer des ponts entre les collaborateurs et les start-up, par exemple en immergeant pendant plusieurs semaines des managers ou des personnes destinées à des fonctions de direction. Ceux-ci s’imprègnent des méthodes de travail et remontent des bonnes pratiques.

« Les start-up ne sont pas qu’un effet de mode. Elles apportent un vent de fraîcheur réjouissant, en ce sens qu’elles permettent aux entreprises d’explorer de nouveaux chemins.  Le processus d’innovation dans les grands groupes pourrait souvent être mieux structuré afin d’améliorer la prise de décision. » souligne Jean-Baptiste Branquart, Vice-Président en charge du Centre d'excellence pour le commerce et les services aux consommateurs chez CGI. Mais alors, comment intégrer cette innovation ? « Nous voyons que de jeunes acteurs comme Netflix, Spotify ou Amazon, sont capables de produire des résultats rapidement. Le secret ? Leurs méthodes de travail, avec la philosophie du quick win et la construction de manière itérative. Les acteurs traditionnels peuvent se transformer dans ce sens. Chez CGI, nous pouvons être accélérateur de l’innovation et engager les grands groupes sur de nouvelles manières de travailler. »

 


[1] Source : Fonds 500 Startups

[2] Source : http://698640.hs-sites.com/500corporations