Le digital, levier de compétitivité pour la filière biométhane

Remplissez le formulaire pour télécharger le livre blanc Privacy Policy

Introduction

Les vertus du gaz vert pour la France sont multiples. économique et sociale tout d’abord, celui-ci favorisant le développement de l’emploi local et de revenus supplémentaires pour les agriculteurs, augmentant l’indépendance énergétique de la France et le rendement des  cultures principales, et valorisant l’actif du réseau de gaz. écologique et environnementale ensuite, puisque le gaz vert améliore la qualité des eaux souterraines et superficielles, valorise les biodéchets, réduit les odeurs liées à l’épandage ou encore préserve la biodiversité.

Pourtant, la trajectoire de la PPE ne prend pas en compte ces avantages et impose à la filière une baisse des coûts de 30%. La PPE est formelle : la filière doit atteindre ces objectifs d’optimisation des coûts d’ici 2028 pour espérer bénéficier d’un soutien financier qui permettrait d’atteindre 10% ou plus de biométhane dans nos réseaux. Comment parvenir à une telle réduction dans ces délais ? Plusieurs leviers peuvent être actionnés : la maximisation du pouvoir méthanogène des intrants ainsi que la standardisation, la mutualisation et l’optimisation de la structure de financement.

Nous en sommes convaincus, les nouvelles technologies et le digital peuvent contribuer à mettre en oeuvre ces leviers et ainsi optimiser les coûts de production :

  • Les plateformes collaboratives, pour accélérer et améliorer la recherche de gisements et de financements. Non seulement ces solutions valoriseraient mieux le pouvoir méthanogène des intrants, mais elles diminueraient aussi la charge du financement sur les coûts de production. Aujourd’hui très élevés, les taux d’intérêt s’y répercutent et pèsent sur la compétitivité de la filière ;
  • Le recueil et le traitement de données, qui peuvent servir à identifier des gisements fortement méthanogènes, à optimiser la conduite des réseaux et améliorer les opérations de maintenance des postes d’injection. Ils bénéficient ainsi des avancées technologiques dans le domaine du numérique et du Big Data.

La mise en place de capteurs et de compteurs communicants permettraient par ailleurs de développer des applications de télésurveillance et de téléexploitation. Ces investissements pourraient permettre d’optimiser la gestion des flux à travers les réseaux afin d’activer des solutions efficaces de stockage, minimiser le torchage et ainsi valoriser au maximum le biogaz.

Pour ce livre blanc, les consultants de CGI Business Consulting ont rencontré une dizaine d’acteurs de la filière, parmi lesquels Air Liquide, CryoPur, DC Brain, ekWateur, la FNSEA, GRDF, GRTgaz, iNex Circular, TellMePlus et Total GRP, afin de cartographier l’ensemble des solutions digitales à même d’améliorer la compétitivité de la filière biométhane française. Des échanges qui, couplés à leurs expériences menées au sein de la filière, permettent aux équipes de CGI Business Consulting de valoriser la plus-value à attendre pour ces acteurs, agriculteurs ou gestionnaires de réseaux et de démontrer ainsi comment la donnée et la mise en place d’applications analytiques permettent une optimisation tout au long de la chaîne de valeur du biométhane pour aider la filière à répondre aux attentes de la PPE.